Digital

Identité numérique : comment la valoriser ?

Valoriser son identité numérique.

Comment mettre en scène notre identité numérique ? Avec internet, c’est tout notre être qui s’expose sur le web. Nous laissons des traces sur tout ce qui anime notre vie professionnelle et personnelle. Mais alors comment maîtriser notre vie privée ? Pouvons-nous décider d’être les « oubliés » du web ? quelles conséquences pour notre vie sociale, professionnelle ou personnelle ? Devons-nous opter pour l’effacement ou la maîtrise de notre « vie virtuelle » ?

Ces questions m’ont interpellé lors de mon choix de me lancer dans la création de contenu sur internet.

Confrontée à ma personnalité, mes goûts, mes croyances, mes opinions politiques, mes avis, mes compétences professionnelles… comment dois-je me positionner ? Puis-je être aussi vraie sur le web que je tente de l’être dans ma vie de tous les jours ? Ai-je vraiment la liberté de couvrir tous les sujets, tout en étant comprise et acceptée de mes lecteurs sans jugement ? …. bref un tas de questions qui nécessitent que je creuse un peu.

Qu’est-ce que l’identité numérique ?

C’est tout simplement les informations liées à notre vie privée sur internet. J’ai trouvé très juste la définition faite lors d’une récente étude d’une ONG polonaise. L’identité numérique c’est « ce que nous partageons, ce que notre comportement dit, ce que la machine et les algorithmes pensent de nous » .

Rassurant ? pas vraiment, car cette définition nous montre à quel point dans les faits, malgré toute notre bonne volonté, nous ne maîtrisons pas notre identité. Le seul paramètre que nous pouvons gérer est « ce que nous partageons ». Et c’est à partir de cela, que les robots et les avis vont construire notre e-réputation, en se basant sur les informations que nous laissons.

Mais alors comment faire pour maîtriser notre identité numérique ? Que nous le voulions ou non, il y a un véritable enjeu stratégique à réfléchir à cette question. Car internet fait partie de notre quotidien, que ce soit pour l’emploi, notre vie sociale…

La transparence et la clarté des informations que nous laissons sur internet, sont gage de confiance, car elles révèlent nos valeurs, notre authenticité.

Comment créer votre identité sur le web?

Tout d’abord il est important de comprendre ce qui caractérise votre identité numérique. Elle commence par les informations traditionnelles : nom, prénom, date de naissance, coordonnées postales. A cela va s’ajouter toutes les informations que vous partagez : photos, vidéos, likes, commentaires… Et ce n’est pas tout, car les sites favoris et les pages épinglées, sont aussi des informations qui aident à comprendre qui vous êtes.

C’est notre façon de surfer sur internet, notre consommation des réseaux sociaux, nos publications et partages qui vont déterminer qui nous sommes, c’est à dire le reflet de notre image virtuelle. D’ailleurs, il est important de garder en tête que toutes ces informations sont rendues publiques et se conservent pendant très longtemps.

Quelles différentes formes peuvent prendre votre identité numérique?

Elle se classe dans différentes catégories en fonction du type d’information, de la manière dont elle a été collecté, et de qui elle émane.

L’identité déclarative : il s’agit de toutes les informations que nous laissons volontairement sur internet. Le nom et le prénom, les coordonnées postales, mais elle peut également prendre la forme d’un pseudonyme.

Bien souvent, ces informations concernent notre inscription à un site. D’ailleurs l’email ou un identifiant est très souvent utilisé pour nous identifier avec un mot de passe.

L’identité agissante : Elle regroupe l’ensemble des données collectées bien souvent sur Facebook et le moteur de recherche de Google. Il s’agit des informations liées à nos goûts, nos loisirs et centre d’intérêts… qui permettent ensuite aux publicitaires de nous envoyer des offres dédiées correspondant à notre profil. Le prélèvement de ces données se fait par le biais de cookie (fichier texte qui permet de connaitre et analyser le comportement de l’internaute).

L’identité calculée : Il s’agit de données subjectives, qui se mesurent par le biais de calculs quantitatifs (nombre de contact sur un compte de réseau social par exemple) et qualitatives (la présence sur le réseau social par exemple).

Pourquoi et comment protéger son identité numérique ?

Tout simplement car internet est un monde vivant où l’on rencontre des hackers, des personnes malveillantes…

Nous pouvons inconsciemment laisser des photos de vacances, de soirées arrosées, des vidéos, des informations sur des sites que nous souhaitons garder secret (site de rencontre par exemple)… que nous pourrions regretter avec le temps. En effet, la première chose qu’un recruteur fait pour mieux connaitre le profil d’un candidat, c’est de le googliser en tapant son nom et son prénom et/ou en glissant sa photo sur la barre du moteur de recherche de Google.

Le réflexe à adopter est donc de vérifier soi-même régulièrement quelles sont les informations que nous laissons sur la toile. Pour cela il suffit de taper soi-même ses coordonnées sur Google.

C’est vraiment important de prendre en compte ces mesures de prudence car au delà de notre emploi, notre vie sociale peut également être impactée par une mauvaise e-réputation. Qui d’entre nous n’a pas effectué de recherches sur une personne rencontrée afin de se faire une opinion sur elle?

Quelles sont les points essentiels à vérifier ?

  • Les paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux permettent de gérer les informations que nous souhaitons rendre publique ou non.
  • Les mots de passe doivent être changés régulièrement
  • Ne jamais répondre à un mail qui demande des informations personnelles sensibles
  • Supprimer toutes photos ou informations que vous n’assumez pas
  • (…)

Le droit à l’oubli est-il vraiment efficace ?

Tout d’abord qu’est ce le droit à l’oubli ? C’est tout simplement, la possibilité de demander le déréférencement des informations nous portant préjudice sur internet. Sachez tout de même qu’il est vraiment difficile d’obtenir l’effacement complet de ces données.

En effet, l’intelligence artificielle collecte, échange et analyse toutes les informations que nous laissons sur la toile, par le biais des algorithmes de certains sites, dont le plus puissant est Facebook (et Instagram). En quelques temps, ce géant du réseau social, a su inciter les abonnées à taguer les photos, échanger et liker, à mettre des hashtags… tout cela dans le seul but d’en savoir davantage sur nous. Tout cela lui vaut d’avoir la plus grande base de données au monde, avec à la clé un outil puissant de reconnaissance d’image.

Avec le RGPD, le droit à l’oubli ne s’arrête plus au déréférencement, mais il va jusqu’à l’effacement des données personnelles.

Sources :

https://theconversation.com/comment-maitriser-son-identite-numerique-117858

https://qz.com/1525661/your-digital-identity-has-three-layers-and-you-can-only-protect-one-of-them/

https://www.journalducm.com/gerer-maitriser-e-reputation/

https://identitenumeriqueguyonhuteau.wordpress.com/tag/identite-calculee/

https://www.blogdumoderateur.com/droit-oubli/

https://korii.slate.fr/tech/algorithmes-droit-oubli-donnees-personnelles

https://www.dpms.eu/rgpd/droit-a-loubli-numerique-definition-fonctionnement/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *